• Homère - L'Odyssée

     

    Homère - L'Odyssée

    Les dieux de l'Olympe s'inquiètent pour le retour d'Ulysse. Il est poursuivit par l'hostilité de Poséidon et d'Eole, et les hommes cessent de l'attendre. Ulysse vient s'échouer en Phéacie, et commence le récit de sa peu commune destinée au roi Alkinoos, père de Nausicaa, laquelle l'a receuilli. Il a dû affronter maints périls sur la mer de Poséidon, de qui il s'attira l'hostilité en aveuglant son fils, le cyclope Polyphème.

    Echappant aux séductions de Circé la magicienne, au chant fascinant des sirènes, la cruauté de Charybde et Scylla ( monstre marin qui emportent hommes et vaisseaux ) et à l'oubli dans son idylle avec la nymphe Calypso, Ulysse n'a eu de cesse de retourner à Ithaque. Le roi Alkinoos tient à favoriser ce souhait, et Ulysse est enfin déposé sur le rivage de sa patrie, vêtu comme un mendiant.

    Retrouvant son fidèle porcher, Eumée, et son fils Télémaque, Ulysse se fait reconnaitre d'eux et se présente, toujours déguisé, à son palais. Là, les prétendants, soucieux uniquement de la remplacer, festoient à ses dépens. Il les massacre et reconquiert ainsi son royaume et sa fidèle épouse, Pénélope.

    Homère - L'Odyssée

    **********

    L'Odyssée, récit du voyage aventureux d'Odysseus (en latin : Ulysse), est à rattacher à la série des "retours" des héros de Troie. En fait, seul Nestor regagna sa patrie sans inconvénients ; chacun des autres héros connut des peines, ayant tôt ou tard offensé quelque dieu durant cette longue guerre. Le retour d'Ulysse est l voyage par excellence. Confronté aux périls de la mer, aux hommes, aux années qui passent, aux interventions divines et à son destin de roi, Ulysse boucle le cycle de ses aventures par la reconquête de son trône et de sa femme. Sous l'égide de la chaste et divine guerrière Athéna, s'il fut retenu parfois par quelque magicienne ou quelque nymphe, il n'oublia jamais la terre de ses pères ni sa fidèle épouse qui tissait continuellement en l'attendant comme certaines divinités tissent les destinées humaines.  

    " Pour les Grecs de l'époque classique, les poèmes homériques étaient le livre national par excellence, une sorte de bible où chaque petit Hellène apprenait ses lettres, et trouvait des exemples de courage comme d'intelligence.
    Bien plus, ils en vinrent à être regardés par la plupart d'entre eux comme la source de toute sagesse et même de toute science.
    Aujourd'hui encore historiens, archéologues, linguistes y découvrent une abondante matière à recherches...."
                                                     Victor Bérard, La Pléade, 1955

     
    Homère - L'Odyssée

      


  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Novembre 2013 à 18:22

    wowwwww... magnifique site web sur l'Odyssée:)))
    permettez-moi à titre de vagabond homérien d'écrire par votre blog à un ami:)))


    HOMMAGE A DENIS LAMARRE

    article sur Google
    pdf, juin 2008, Flèche Mag

    (Denis Lamarre)...«Mon retour à la chanson a duré près d’une vingtaine d’années, entre 1982 et 2000...

    C’est pendant cette période fébrile qu’il est parti en tournée en duo avec son ami Pierre Rochette, des 2 Pierrots.
    Les deux complices ont donné plus de 3 000 spectacles, parcourant le Québec dans tous les sens, sans jamais manquer de revenir régulièrement chanter à l’auberge La Calèche de Sainte-Agathe.

    (Denis Lamarre) « Au milieu des années 90, Pierre et moi avons reçu un prix de l’ATL comme employés touristiques de l’année »

    -------

    Cher Denis Lamarre,

    lorsque j’ai quitté la scène en plein milieu d’un spectacle, j’aimerais te confier d’une façon systémique ce qui s’est passé dans ma tête. ce soir-là, pendant la chanson
    LA QUÊTE de Jacques Brel…

    CE SOIR-LÀ....

    Je chantais la quête de Jacques Brel… et soudain tout est apparu très clair dans ma tête… mon merveilleux partenaire de scène qui pendant 18 ans fut d’un comportement éthique et artistique exemplaire venait de se faire offrir le théâtre le Patriote en partenariat avec Percival Broomfield puis après la mort de Percival, en successeur. Pour lui, l'appel a une réorientation de carrière devenait évident.

       Mais il devenait aussi évident pour la famille Grand-Maison de l’auberge la Calèche, qui a pris soin de moi comme artiste avec respect et coopération durant 18 belles années, de s 'associer a Denis pour mieux réussir en affaire…

    De mon côté, un photographe de Québec qui avait tout abandonné pour jouer de l’orgue de Barbarie sur les routes du soleil de la France a l’Espagne avait aussi eu l’effet d’un coup de tonnerre sur ma vie… Depuis l'enfance, mon rêve avait toujours été d'être vagabond céleste et non d'être artiste de scène.

      Durant la chanson de Brel,  je ressentis instantanément et profondément l’appel a la liberté comme l'appel à la créativité de l’écrivain…

      Pierrot Rochette, Denis Lamarre,  Mario Grand-maison de la Calèche, nos trois routes du rêve compatibles durant 18 ans explosèrent en un coup de tonnerre dans ma tête  pendant que je chantais sur scène.

        Dans la finale de la chanson de Jacques Brel… l 'inaccessible étoile est venue me chercher de sa voix amour-présence… même s’il me restait trois ans de contrat et que j’aurais pu rester avec Denis au Patriote jusqu’à ma mort, j'ai quitté calmement la scène, j’ai déposé ma guitare dans la coulisse et je suis sorti par la porte d’en arrière… Ce ne fut pas prémédité…  Ce fut vécu comme un coup de foudre pour le vagabondage littéraire et géographique.

      J’ai marché jusqu’à la Butte a Mathieu où j’habitais l’ancienne maison de Raymond Lévesque… je venais de devenir écrivain-nomade…

     Je ne sais pas si j’aurais eu le même courage si j’avais agi rationnellement…

    J 'ai mis 7 ans à mon 1000 pages , 7 ans de ma vie, dont 2 ans et demie en bibliothèque à savoir où était ma place dans la littérature mondiale…

      A 20 ans, je savais comme Cézanne , Proust et Picasso, qu’après ma mort, mon oeuvre serait reconnue comme une grande oeuvre canadienne..

    J 'ai fait pour la littérature ce que Jackson Pollock a fait pour la peinture… le renversement idéologique de l’acte de peindre… pour moi la littérature, c’est le placenta de ce que je suis devenu… De la même manière qu’on ne peut comprendre les demoiselles d’Avignon et son importance culturelle sans une connaissance amoureuse de l’histoire de l’art, on ne peut saisir la musique de mon 1000 pages sans une connaissance de l’histoire de l’écriture au Québec comme au Canada

    Ce MONSIEUR 2.7K, c 'est l’histoire de Monsieur K, prisonnier numérique, qui réussit a s’évader de 1000 pages de débris de bitts pour enfin réaliser son rêve… marcher la fraîcheur existentielle de la beauté du monde sans que le boulet de l’information soit enchaîné a un de ses pieds… retrouver l’ile de l’éternité de l’instant présent telle qu’elle existait avant l’Ulysse de James Joyce et l'Épopée comme l’Iliade d 'Homère,  en faisant par l'errance philosophique le plein d'espace et de temps.… Une épopée du 21eme siècle s’évadant de la dématérialisation numérique graduelle  du 20ème.

    Dans la lecture de ce 1000 pages, Il ne faut pas trop accorder d’importance aux débrits de bitts (le coté éclaté de l’histoire, du récit).. il faut lire l' oeuvre comme si on écoutait de la musique contemporaine, dodécaphonique ou sérielle… et suivre la danse concrète et visuelle de Monsieur k (Krishnamurti, Kafka ou Kerouac, selon les pages) danse euphorique comme celle de Zorba le grec, la danse de l’instant présent, la danse de l’île de l’instant présent, celle des brosses d’être et des attaques d’être, la littérature écrite par des pieds qui dansent sur des debits de bitts placentas:))))

    En ce sens, mes 100 chansons écrites sur la route furent un journal de bord du journaliste de l’être pendant qu’il danse la fraicheur existentielle de la beauté du monde tout au long de son vagabondage à travers le pays.

    …Est-ce folie? Est-ce l’homme du 21eme siècle tel qu’il sera dans deux générations, une masse critique de vagabonds célestes avec vie privée oeuvre d’art en marche épopée vers un pays oeuvre d’art? Seule l’histoire pourra un jour en faire le compte-rendu.

    Chose certaine, la communauté des historiens de l’art finit toujours par nettoyer le fil d’or de l’histoire de la pensée en séparant le bon grain de la poussière des mots…

       Servir l’histoire de l’art par une vision en signant son siècle, voila le rêve de tout créateur. Comme si on écrivait au clair de la lune et que 1000 ans plus tard , quelques enfants reprenaient le refrain sans se douter qu’ils utilisent un morceau essentiel du patrimoine universel:))))

    Je n’aurais pu vagabonder le pays sans le placenta de ma gestation littéraire…

    CECI DIT
    ET EN CONSÉQUENCE DE QUOI

    J 'aimerais remercier publiquement Denis Lamarre pour ses 18 ans de loyauté sans faille.. et la famille Grand-Maison pour leur coopération financière durant 18 ans, aussi sans faille, à ma vie de créateur…

        Ma rupture ne fut pas à la hauteur des 18 années de rêve vécues en équipe et cela uniquement a cause de ma façon romantique de concevoir les changements de cap….

    LE DUO ROCHETTE-LAMARRE EN SPECTACLE FURENT 18 ANS DE PUR BONHEUR...

    Merci Denis
    Merci Mario et la famille

    Pierrot
    vagabond céleste


    MONSIEUR 2.7K

    www.reveursequitables.com
    onglet presse
    monsieur 2.7k

    www.enracontantpierrot.blogspot.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :