• Henryk Sienkiewicz - Quo vadis ?

     

    Rome tremble sous le cruel Néron : la belle Lygie, fille du roi des Lygiens, est otage à Rome ; elle est confiée à Pomponia, convertie au culte de Chrestos (Le Christ), et est enlevée par Néron, qui la veut en son palais ; son intention est de lui faire épouser le patricien Vinicius, qui est fou amoureux de la jeune fille, lui a dit son favori le poète Pétrone. Le colosse Ursus, fidèle esclave de la princesse, réussit à la délivrer ; Lygie se réfugie dans une communauté chrétienne clandestine. Vinicius retrouve sa trace et se sent attiré par cette religion. Rome brûle ; Néron, l'incendiaire, accuse les chrétiens du crime et va les livrer aux fauves. Lygie est condamnée à cette horrible fin... 

    **********

    " Je songe à une grande épopée chrétienne où je voudrais introduire saint Pierre, saint Paul et Néron, la première persécution, et donner une série de tableau tellement universels et magnifiques que l'on serait obligé de les traduire du polonais dans toutes les langues " : telle était l'ambition de Henryk Sienkiewicz lorsqu'il entreprit la rédaction de Quo Vadis ?

    Pari gagné : nous sommes littéralement transporté dans la Rome de Néron, écoutant les discours plein de sagesse et de poésie de Pétrone, vivant le terrifiant incendie de Rome aux côtés de ses habitants, nous marchons dans les pas des apôtres Pierre et Paul, nous accompagnons les martyrs chrétiens jusque dans l'arène.  

    C'est la lecture des Annales de Tacite et un séjour à Rome qui incitent Sienkiewicz à situer son roman dans la ville éternelle ; avant d'aborder son oeuvre, il se livre à de sérieuses recherches sur l'aube du christianisme et les persécutions. Une inscription à demi effacée sur la pierre d'une chapelle romaine lui donne son titre. La légende veut que l'apôtre Pierre fuyant les sbires de Néron, ait rencontré le Christ et, l’interrogeant : " Quo Vadis, Domine ? ("Où vas-tu Seigneur ?) se soit entendu répondre : " Puisque tu abandonne tes brebis, je retourne à Rome pour être crucifié à nouveau ".

     

    Un grand roman historique romain qui déroule sous nos yeux les jeux du cirque, la vie quotidienne, l'organisation de la société, des esclaves aux patriciens en passant par les vestales, mais aussi les délires, les excès et les fêtes des puissants.

    Lire aujourd'hui Quo Vadis ?, c'est faire un fabuleux voyage au cœur de la capitale du monde, fascinante et bariolée, antre de tous les délices et de toutes les perversions.

    Au milieu des victimes et du sang des juste, les deux amants accompliront leur destinée, sous la protection du bon géant Ursus. Tout comme le fera Pierre, honteux de sa fuite devant les supplices, mais que sa vision de Jésus transformera en glorieux martyr.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :