• Aristophane - Lysistrata

    Aristophane - Lysistrata

    Lysistrata convoque ses amies au pied de l'Acropole, à Athénes, pour mettre fin à la guerre qui oppose les Athéniens et les Spartiates ; elle leur propose de se refuser sans pitié à leur maris et à leurs amants et de se barricader sur l'Acropole, où est déposé le trésors de l'Etat. Après avoir obtenu, non sans peine, l'accord des plus excitées. Lysistrata leur fait prêter serment. Commence alors une émulation dans l'abstinence et la résistance aux appels de la chair dans un climat de franche gaieté : Myrrhine va même jusqu'à provoquer au dernier degré son mari pour lui refuser son corps. Les hommes, belliqueux et fiers, sont finalement prêt à accepter n'importe quoi pour que cesse leur supplice.
    Après un bref sermon de Lysistrata, qui exalte la paix, tous décident de mettre fin aux hostilités.

    Aristophane - Lysistrata

    **********

    Puisque les hommes sont fous de la guerre, le guerre, les femmes décident de les faire redevenir sages en les rendant fous par la grève du devoir conjugal. Pour Aristophane, les hommes doivent comprendre que les forces de la vie sont liées : les joies du lit, de la table, de l'amour, du travail et du repos dépendent toutes de la paix. 

    Dans son discours final, Lysistrata exalte la vraie gloire de la maternité, la sagesse des femmes dans la vie quotidienne, leur sens de l'intimité et de la continuité, contre tous les entêtements masculins. Elle représente un cri de révolte et de bon sens devant le carnage de la guerre. Sous le ton de la farce et de la grossièreté, on sent à tout moment des accents de conviction pathétique et profonde pour restaurer un sentiment fraternel et une générosité vraie. 

     

    Aristophane - Lysistrata

     

    La grève du sexe pour arreter la guerre il fallait y penser !

    Faites l'amour pas la guerre.

    La pièce est osée, Jules Lemaître s'indignait de sa
    " constante et entière obsénité "

    Un langage cru et des scène très osée a mourir de rire. 

    A (Re) découvrir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :