•  

     Shangri-La, inspiré par la tradition bouddhiste de Shambhala, est une lamaserie nichée dans une vallée inconnue des montagnes tibétaines.

    Quatre anglais quittent l'Inde en avion pour retour­ner en Europe. L'avion, détourné de sa route pour des raisons inexplicables, atterrit périlleusement sur un haut plateau inconnu, entouré d'admirables mon­tagnes. Le pilote est mourant, les voyageurs semblent perdus, quand une caravane apparaît, venue à leur rencontre.

         Et c'est le début, pour chacun d'eux, d'une étonnante aventure dans le cadre fascinant et raffiné de Shangri-La, cette lamasserie thibétaine coupée du monde et du temps. Quelques semaines suffiront à modifier le cours de leurs existences.

     Shangri-La recèle de nombreux mystères qui pourraient bien convaincre certains d'entre eux d'y demeurer à jamais ...

     

    **********

    James Hilton - Horizon perdu

     

    Shangri-La, cité mythique pour des millions de lecteurs depuis la parution, en 1933, d'Horizon perdu, elle est devenue synonyme de paradis et d'éternelle jeunesse.

    Nous sommes fasciné par l'écriture de ce récit simple et clair de cette histoire rocambolesque et onirique. Nous avons le sentiment de vivre un rêve éveillé, de nous immergé dans cette cité de l'âge d'or, paisible, immobile, où les élus sont dotés de pouvoirs surnaturels.

     

     Horizon perdu est un livre-culte, lauréat du prix Hawthornden, constamment réédité depuis sa parution, et dont Terre de Brume donne aujourd'hui une traduction révisée et définitive.

    Sans conteste, Les Horizons perdus est l'un des chefs-d'oeuvre du roman d'aventure. 

     


    votre commentaire
  • Collodi Carlo - Les Aventures de Pinocchio

    C'était une petite bûche, une de ces bûches destinées à nourir le feu d'une cheminée ou de la gueule d'un grand poële durant les longues soirées d'hiver. Cette bûche-ci connut pourtant un sort tout à fait différent. Un jour, Geppetto, vieux monsieur aux cheveux jaunes et menuisier de son état, décida en effet d'en faire une marionnette. Le brave homme se mit donc à la tâche ; mais, il n'avait pas même achvé son ouvrage que Pinocchio - c'était le nom de la marionnette - s'anima comme un petit homme. Le petit être de bois mangeait, parlait et riait comme un vrai petit garçon.

    Collodi Carlo - Les Aventures de Pinocchio

    Très vite le pantin révéla un esprit dissipé, réfractaire à l'alphabet et à la discipline. De mauvaises rencontres l'entrainèrent bientôt loin de chez lui. Il connut alors bien des mésaventures.
    Ce garnement, dont le nez s'allongeait dès qu'il proférait un mensonge, échappa de justesse aux flammes, à la noyade, et même à la pendaison. Au Champs des miracles, il se fit voler ses écus... Au Pays des joujoux, il fut changé en âne.
    Finalement, le pantin fut avalé par un requin géant.
    Au fin fond de l'estomac du monstre marin, il retrouva le vieux Geppetto parti à sa recherche deux ans auparavant. Le père et le fils enfin réunis sortirent des entrailles de la terrible bête.
    Ils vécurent désormais ensemble, dans la paix et la sérénité.

    Collodi Carlo - Les Aventures de Pinocchio

    **********

    La sagesse acquise au cours de ses mésaventures, alliée à la bienveillance d'une fée, transforme au terme du récit le pantin de bois en un petit garçon de chair et d'os.
    L'humanisation progressive de la marionnette renonçant peu à peu à toute forme d'indiscipline semble être le message centrale de ce conte.

    Collodi Carlo - Les Aventures de Pinocchio

    **********

    Traduit dans toutes les langues, et même en latin, Pinocchio est considéré à juste titre comme un chef-d'oeuvre de la littérature mondial.

    Collodi Carlo - Les Aventures de Pinocchio

    Commencini réalise en 1972, une adaptation cinématographique de Pinocchio. Une oeuvre dans laquelle il propose, sans trahir le livre dont il s'est inspiré, une lecture qui renouvelle complètement les significations originelles du récit.

      

    Collodi Carlo - Les Aventures de Pinocchio

    **********

     

      


    votre commentaire
  •  

    Graham Green - La puissance et la gloire

     

    Un dictateur faisant régner dans le sud du Mexique un régime moralisateur et violemment anticlérical, tous les prêtres, sauf un, ont été amenés à quitter la province. Le Père est pourtant un mauvais prêtre : il s'adonne à la boisson et a eu un enfant, Brigitte, de l'une de ses paroisiennes. La certitude qu'il est dorénavant le seul à pouvoir administrer les sacrements le conduit cependant à rester, alors que, conscient de son indignité, il sait qu'il ne sera pas un martyr digne de ce nom.
    Un lieutenant de gendarmerie, athée convaincu, n'hésite pas à fusiller des otages pour l'amener à se rendre.
    Alors qu'il s'est enfin résolu à franchir la frontière, un métis, attiré par la récompense, lui demande de revenir sur ses pas pour donner les derniers sacrements à un brigand mourant.
    Le piège se referme....

    **********

    Graham Greene - La Puissance et la Gloire

    Graham Greene, anglican converti au catholicisme, aborde les mystères de la grâce et de la condition sacerdotale sans aucun a priori. Le Père vit une douloureuse passion qui rappelle celle du Christ, le Métis jouant le rôle de Judas.

    La Puissance et la Gloire fut inspiré à Graham Greene par le voyage qu'il fit au Mexique en 1938 sous la dictature de Carrido Cannibal. Depuis l'indépendance en 1820, le catholicisme à représenté une séquelle de l'oppression espagnole aux yeux
    des " libérateurs " successifs qui ont cherché à l'éradiquer.

    **********

    Ce livre écrit en 1940 est le premier grand succès de Graham Greene, celui qui le rendit célèbre et lui vaudra d'être catalogué comme écrivain catholique.

     Le titre est tiré du canon de la messe, après le notre père : "Car c'est à Toi qu'appartiennent la puissance, l'honneur et la
    gloire, ..".


    Graham Greene est un formidable conteur et ses romans sont passionnants, celui-ci ne fait pas exception.

    Mais en plus d'une formidable histoire le livre est une réflexion puissante sur la foi, sur le péché (qui est l'orgueil), sur l'amour de Dieu pour les hommes et l'amour humain. Ce prêtre indigne, qui se vautrait dans la suffisance et la piété convenue, se révèle proche de le Sainteté lorsqu'il côtoie la misère profonde et le désespoir.

     

     

     


    votre commentaire
  • Frederic Lenoir & Marie Drucker - Dieu

    Si Dieu existe, pourquoi ne le voit-on pas ? Quand les dieux sont-ils apparus dans l'histoire de l'humanité ? Les juifs sont-ils les inventeurs du Dieu unique ? Pourquoi la figure de Dieu est-elle presque toujours masculine et les religions bien souvent misogynes ? Dieu est-il une personne, une force, une énergie, un principe créateur ? Le Dieu des juifs, des chrétiens et des musulmans est-il le même ? Pourquoi s'entretue-t-on au nom de Dieu ? Que disent les philosophes de Dieu ? La foi peut-elle exister sans le doute ? Y a-t-il d'autres sociétés athées que l'Occident moderne ? La science peut-elle prouver que Dieu existe ou qu'il n'existe pas ? Le bouddhisme est-il une religion sans dieux ? Voici quelques-unes des questions posées par la journaliste Marie Drucker à Frédéric Lenoir, philosophe et historien des religions.

    *********
    Lorsque l’on posa la question à Albert Einstein : « Croyez-vous en Dieu ? », il répondit : « Dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai si j’y crois ! » Son interlocuteur resta coi. Et pour cause ! Lorsque l’on dit « Dieu », de quel Dieu parle-t-on ? Du Dieu auquel les Aztèques sacrifiaient des enfants ? Du Dieu personnel de la Bible qui parle à Moïse et aux prophètes ? Du Dieu de Spinoza qui s’identifie à la nature ? Du Grand Horloger de Voltaire ? Même au sein d’une tradition comme le christianisme, les visages de Dieu sont innombrables : quoi de commun entre le Père aimant de Jésus, « qui fait lever son soleil sur les bons comme sur les méchants » et le père Fouettard du XIXe siècle qui, par la voix de nombreux clercs, menace le moindre pécheur du feu éternel ? Entre le Dieu de mère Teresa, au nom duquel elle a donné sa vie au service des plus démunis, et celui du Grand Inquisiteur, qui était persuadé d’être son plus fidèle serviteur en condamnant au bûcher les hérétiques ?

    **********
    Un livre qui nous parle de Dieu comme personne ne l'a jamais fait. Frédéric Lenoir nous entraine à la rencontre d'un être qui a su garder durant tout ces millénaires le secret de Son existence ou de Sa non-existence. Un être qui rassemble, qui divise, qui anime les passions, et qui fait débat  dans toute les communautés de toute croyance. Partons la rencontre de cet Être énigmatique et quelques soient nos croyances, nous trouverons certainement un début de réponse à nos interrogations, à nos doutes.
    Alors Dieu ou pas Dieu ?

    **********

      


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires