• Ursula Le Guin - L'Autre côté du rêve

     

    Lorsque George Orr dort, il rêve comme tout le monde. Mais lorsqu'il se réveille, il découvre que ses rêves ont changé l'univers.

     Et parce qu'il lui arrive aussi de faire des cauchemars, le monde réel se trouve ravagé par des guerres nucléaires, envahi par des extraterrestres. George Orr doit-il se débarrasser d'un aussi terrifiant pouvoir ?

    Ou bien doit-il l'utiliser dans l'intention redoutable d'améliorer le monde ?

    **********

    George Orr rêve et influe inconsciemment sur le monde en le faisant basculer d'un sentier à un autre. 

     Afin d'éviter que ses rêves ne bouleversent le monde, George abuse de drogues et est finalement envoyé chez le docteur Haber, spécialiste du sommeil. Ce docteur est l'opposant du récit, non pas qu'il soit véritablement méchant. Au contraire. Il souhaite changer le monde, l'améliorer pour que tous les problèmes soient résolus. Mettre fin au racisme, à la guerre…quel mal peut-il y avoir à cela ? En hypnotisant George et en contrôlant étroitement ses rêves, le docteur espère rendre le monde meilleur. Mais le peut-on réellement ?

     Ce dernier se convainc de l’effectivité des rêves d’Orr et décide de les instrumentaliser au service de la création d’un monde meilleur, en suscitant par hypnose des rêves à la demande. Mais alors que le statut social de Haber s’améliore de rêve en rêve, le monde va, lui, de mal en pis : si elles répondent toujours, en un sens, aux prescriptions du psychiatre, les solutions imaginées par le rêveur sont souvent inattendues. 

    L'autre côté du rêve est l'un des classique d'Ursula Le Guin, qui obtint le prix Locus en 1972. Il s'agit en fait d'un roman assez court, des plus agréables, qui propose une variation originale sur le thème de l'apprenti sorcier. Orr est dépassé par un pouvoir qu'il ne maîtrise pas, Haber est grisé par l'utilisation qu'il peut faire du talent de son patient, en instrumentalisant son cerveau.

    Et on se demande bien comment tout cela va finir...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :