• Jack Finney - L'Invasion des profanateurs

    L'action se passe dans une ville californienne Lambda, Mill Valley. Miles Bennell, le narrateur, est un jeune médecin. Un jour, une de ses patientes, Wilma, vient lui parler d'un fait étrange lui arrivant : elle a le sentiment profond que son oncle, mais quelqu'un d'autre l'ayant remplacé insidieusement. Il est pareil que son oncle, mais selon elle, ce n'est plus lui ! Très vite, d'autres témoignages de personnes inquiètes affluent, et Miles va peu à peu se rendre compte qu'il s'agit apparemment d'extra-terrestres prenant l'apparence d'êtres humains, les remplaçant afin de prendre peu à peu le contrôle sur la Terre...

    **********

    Paru en 1955, ce roman raconte une invasion originale avec des entités bien différente de ce qu'on voyait à l’époque. Il aborde son invasion extra-terrestre via la question de l'identité. Qu'est-ce qui définit un être humain ? En quoi ces copies sont-elles différentes de nous puisqu'elles nous ressemblent traits pour traits et possèdent nos souvenirs ? Ici l'émotion et la capacité créatrice de l'homme qui font la différence. On retrouve là un thème de prédilection de la science-fiction plus souvent abordée à travers les robots et l'intelligence artificielle que ce soit chez Asimov ou Philip K Dick avec Blade Runner.

    L'écriture est simple et efficace. Le ton est plutôt axé sur la paranoïa comme celle d'un enfant qui raconte que ses parents ne sont pas des vrais parents. Jack Finney fait intervenir un psychanalyste qui rappelle un cas étonnant d'hystérie collective qui avait effrayé la chronique en 1944. La seule issue dont dispose le héros du roman pour échapper aux pièges tendus par son inconscient, c'est de trouver des preuves tangibles de la réalités objective de l'invasion extraterrestre. Le combat contre l'invasion passe dès lors par une lutte acharnée contre soi et contre ses propres doutes, ses convictions et ses préjugés.

    Un récit originale rudement bien mené mais qui fait froid dans le dos... imaginez si vos proches n'étaient pas vos proches...    

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :