• Ernest Hemingway - Le vieil homme et la mer - Amérique

     

    Ernest Hemingway - Le vieil homme et la mer - Amérique

    Le vieux Santiago est un marin malchanceux : voilà 84 jours qu'il n'a pas pais un poisson. Il est décidé à forcer sa chance : il a choisi d'aller très loin, au grand large, là ou les autres ne vont pas. Le sort le favorise enfin. Un énorme espadon de six mètre se laisse prendre à son hameçon.
    Le vieux et le poisson vont combattre dans la solitude de la mer pendant trois jours et trois nuits. Le fil qui les relient dans la même souffrance va créer une curieuse intimité, le vieux parlera à son poisson, l'appellera même son "frère". Mais l'un des deux doit mourir. Le vieux a t-il vaincu sa malchance ? Hélas, sur le chemin du retour, des requins le harcèlent sans relâche....

    **********

     

    Ernest Hemingway - Le vieil homme et la mer - Amérique

     

    Le combat du vieux pêcheur ne se fait pas successivement contre un espadon puis des requins, mais contre la vie, la malchance qui le poursuit, contre le mauvais sort qui s'acharne contre lui. C'est une lutte pleine de noblesse à laquelle nous assistons, elle invite le pêcheur à déployer toutes ses forces et à profiter de toutes son expérience de pêcheur, à dépasser ses limites. 

    En un peu plus de cent pages, Hemingway nous offre un récit qui nous parle d'un affrontement entre l'homme et les forces de la nature, peuplée de monstres marins. Le monde sous-marin est longtemps resté une énigme pour l'homme et a fait naître d'innombrables récits peuplés de créature étranges et menaçantes sorties tout droit de l’imaginaire collectif. Les espadons et requins sont loin d'être une énigme, mais représente le danger suprême dans cette vaste étendue déserte.

    Cette aventure épique et cette lutte de trois long jours nous deviennent un hymne à la mer, au courage et transforme ce récit en un véritable poème de la mer. 

    C'est aussi un roman sur l'amitié que lui voue Manolin, un jeune garçon qui malgré les derniers événement et déboire du vieux pêcheur, croit encore en lui. Les parents de Manolin qui trouvent que Santiago est trop malchanceux, interdisent à leur fils d'embarquer avec le vieil homme et le forcent à aller pêcher sur un autre bateau plus chanceux.

    C'est le livre du courage et du combat pour la survie. Mais paradoxalement, le matin du 2 juillet 1961, un coup de feu retentit dans la maison d’Hemingway. L'écrivain s'est suicidé avec son fusil de chasse. Devenu très malade, il est atteint de hémochromatose, une maladie génétique qui provoque de sévères dommage physiques et mentaux, il se sent sombré dans la folie. Cette maladie pourrait expliquer les nombreux cas de suicide dans la famille.  

    Ce roman reste un classique de la littérature ou l'effort humain, la solitude, le sens de la vie et la présence de la mort sont omniprésent. « Le vieil homme et la mer » est un livre très court que nous pourrions presque qualifier de longue nouvelle. Il se lit avec passion en un peu moins de deux heures, au maximum.
    Un grand livre.

    Ernest Hemingway - Le vieil homme et la mer - Amérique

    **********

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :