• Bernard Lenteric - La Nuit des enfants rois*

     

    Les enfants rois du récit de Bernard Lenteric sont les sept enfants les plus intelligents du monde, rien que ça. Ils ont réussi avec brio les épreuves conduites par Jimbo Farrar dans le plus grand secret depuis plusieurs années, et seul celui-ci peut concevoir l’importance de ses résultats. Jimbo Farrar, lui-même désigné comme un homme d’une très grande intelligence, se prendra de pitié pour ces sept petits génies qu’il sait inévitablement condamnés à la solitude parce qu’ils ne peuvent supporter les esprits limités de ceux qui les entourent. C’est pourquoi, toutes les années, il fera une brève apparition dans leur vie pour leur rappeler qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils seront bientôt réunis pour former l’entité la plus intelligente de ce monde. Ceci se produira avec l’ouverture d’une école qui, au terme du programme, regroupera quelques centaines d’enfants parmi ceux ayant obtenus les meilleurs scores aux épreuves.

    Le viol et le passage à tabac de l'un d'entre eux va mettre le feu aux poudres. A partir de ce moment-là, la belle mécanique imaginée par Jimbo Farrar se détraque et les sept petits génies, une fois regroupés, deviennent aussi hargneux et crétins qu'une bande de hyènes décidées à tout décimer sur leur passage, à la différence près que leur meilleure arme sera leur intelligence hors du commun.

    **********

    Ce livre nous plonge dans l'univers extraordinaire des surdoués. Bien que l'on sache que les sept ne sont pas fréquentables, ils restent néanmoins attachants. L'histoire est captivante avec beaucoup de suspense et l'humour n'y est pas absent.

    La nuit des enfants rois est aussi un roman sur l'adolescence et ses conséquences sur le passage à l'âge adulte. Ils sont au cœur d'une violence générée par leur changement caractérisé par le passage de l'adolescence. Cette période sera marquée par une haine destructrice qui va les mener jusqu'au meurtre. Ce passage, considéré généralement comme difficile, est ici amplifié jusqu'à être complètement destructeur. Ce traumatisme généré par une nuit de violet d passage à tabac déclenche ce processus de destruction. Mais bien qu'ils tuent froidement, ils restent humains. Cela peut paraître paradoxale mais c'est ainsi.

    La narration nous permet de suivre l'évolution de ces enfants, comprendre ce qui fait qu'ils deviennent ce qu'ils deviennent. Nous suivons dans des chapitres court mais prenant, leurs plans ainsi que leurs raisonnements malins et intelligents. Une constatation s'impose : ils sont intelligents, cruels, et impitoyablement logique dans leurs raisonnement. 

    Un message effrayant, une enquête terrifiante, un grand suspense et un bon moment de lecture. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :