• Alexandre Dumas - Les Trois Mousquetaires

     

    Alexandre Dumas - Les trois mousquetaires

    Dartagnan, un jeune noble de Gascogne, beau, honnête et courageux, vient chercher fortune à Paris. Son rêve est d'être engagé dans la compagnie d'élite des mousquetaires du roi.
    A Paris, il se lie d'amitié avec les trois mousquetaires : Athos, aristocrate au passé tragique et mystérieux, Porthos, solide gaillard, aimant la bonne chère et les beaux discours, et Aramis, jeune homme distingué sans cesse tiraillé entre son amour pour les femmes et son amour pour la religion.
    Bientôt inséparables, les quatre amis sont par hasard entrainés dans la lutte qui oppose les intérêts du cardinal de Richelieu à ceux de la reine Anne d'Autriche, qui a pour amant le duc de Buckingham...

    **********

    Alexandre Dumas - Les Trois Mousquetaires

    Les Trois Mousquetaires est le type même des romans-feuilletons dont les lecteurs des journeaux de l'époque étaient friands.
    Destiné au grand public, le roman de Dumas possède toutes les caractéristiques du genre. Il est conduit à un rythme galapant.
    Duels, beuveries, poursuites, scènes de cour et coups de théâtre se succèdent dans un style simple et rapide, ou l'action prime tout.

    Emporté par le mouvement irrésistible de l'intrigue, le lecteur est séduit par ces héros musclés, pleins d'humour, au caractère entier et généreux, pour lesquels " impossible n'est pas français ", et qui font des folies pour le plaisir d'un beau geste. Les dialogues rapides et enlevés facilitaient la lecture du roman, et avaient l'avantage de relever le salaire du romancier que les journaux payaient à la ligne ! Ainsi, le valet Grimaud, taciturne et ne répondant jamais que par un seul mot, est-il un artifice ingénieux de Dumas. 

    " Mon premier désir, dit Alexandre Dumas, est illimité ; ma première aspiration est toujours pour l'impossible. Comment j'y arrive ? En travaillant comme personne ne travaille, en retranchant de la vie tous les détails, en supprimant le sommeil. "

     Il convient d'ajouter que la France a appris son histoire dans Dumas. " Elle n'y est pas entièrement vraie ; elle  est loin d'y être entièrement fausse ; et elle y est toujours merveilleusement bien dramatique " dira André Maurois.

    **********

    Alexandre Dumas - Les Trois Mousquetaires

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :