• Robert Bloch - Psychose

     

    Un beau jour, le patron de Marion Crane lui demande de déposer 40 000 dollars à la banque. Elle n'aime plus sa vie, son travaille ne la passionne plus et son amant refuse de l'épouser. La tentation est trop grande et Marion s'enfuit avec l'argent. Très vite la panique commence à se faire  sentir, et Marion roule vers une destination qu'elle n'atteindra jamais. La pluie est battante. La jeune femme s’arrête près d'un motel, tenu par un sympathique gérant nommé Norman Bates, mais qui doit supporter le caractère possessif de sa mère. Après un copieux repas avec Norman, Marion prends toutes ses précautions afin de dissimuler l'argent. Pour se délasser de cette journée, elle décide de prendre une douche...

    **********

    Robert Bloch - Psychose

    Une histoire menée de main de maître par Robert Bloch qui manipule le lecteur qui se retrouve soudain dans une ambiance lugubre, glauque et vraiment stressante. Sans être sanglante, gore ou tout autre chose de ce genre, c'est notre cerveau que Bloch retourne avec un final époustouflant et bouleversant qui en dit long sur la psychologie de Norman Bates. La psychologie des personnages est dans ce roman à un niveau rarement atteinte et c'est un pari fou que Bloch réussi encore et toujours à donner des explications aux pire drames. C'est avec génie qu'il nous fait entrevoir chez les pires criminels les causes et effets du pourquoi ils en sont arrivés là.

    Même si l'on connait l'intrigue et la chute grâce au chef-d'oeuvre d'Alfred Hitchcock, la lecture du texte originale continue à nous faire vibrer et vivre un moment intense de lecture en nous permettant d'en apprendre un peu plus sur l'effrayant Norman Bates et sa mère. Les scènes entre Norman Bates et sa mère sont bluffantes. La progression de l'intrigue est extraordinairement et terriblement bien menée. Même si l'on connait le fin fond de l'histoire, on y est embarqué du début à la fin. Le film ne peut apporter le développement que seul les mots peuvent apporter.  

    Robert Bloch - Psychose

    Ceux qui ont vu le film et qui n'on pas eu l'occasion ou l'envie de lire ce livre commettent une grande erreur car ce roman est réellement fantastique. D'un fait réel, Robert Bloch a créé un roman à suspense, à haute tension, ménageant de façon extraordinaire une fin inattendue. Il parsème les indices de façon à la fois minutieuse et pleins d'humour noir qui donne envie de relire ce livre une fois la dernière page tournée. 

     Bien avant " Le Silence des Agneaux", le livre qui inspira une multitude d'ouvrage de fiction autour du thème des tueurs en séries, Robert Bloch écrivit Psychose. La recherche psychologique est si juste que ce livre en est devenu l'un des meilleurs roman du genre.

    Robert Bloch - Psychose

    Les premières pages du livre nous plongent directement dans l'esprit de Norman Bates, un homme d'âge moyen, solitaire, aux pensées morbides et vivant encore sous la coupe de sa mère. Un climat malsain est installé dès qu'elle interrompt le flot de ses pensées lui faisant mille reproches, le rabaissant au même niveau qu'un simple déchet. Ses paroles résonnent de haine et de frustration, dépeignant sa personnalité castratrice de façon douloureuse. Le dialogue devient un monologue et on se demande comment Norman a fait pour la supporter toutes ses années. Mais lorsqu'ils sont interrompus par la sonnettes indiquant qu'un client vient d'arriver au motel, Norman reprend le contrôle de la situation, envoyant sa mère balader, contrastant subitement avec sa soumission.

    Bloch s'est inspiré d'un personnage bien réel pour son Norman Bates : le tueur en série Ed Gein, qui avait une obsession malsaine avec sa mère dominatrice, déterrait des cadavres et se fabriquait des objets utiles avec la peau. Des rumeurs faisaient également de lui un cannibale supposé mais aucune preuve réelle n'est jamais venues étayer ces dires.
    Gein fut arreté en 1957 et à cette époque, la population n'était pas encore au fait des tueurs en série. L'incompréhension régnait dans les esprits terriblement choqués par ce que l'un des leurs avait été capable de faire et encore aujourd'hui, la population de la petite ville où vivait Gein souffre de ces souvenirs sanglants.

    Robert Bloch - Psychose

    Psychose est un livre excellent et différent du film en ce qu'on suit l'histoire à travers plusieurs point de vue. Les passages concernant Norman et sa mère sont réellement effrayant et si bien écrit qu'on dirait que les mots découlent directement de la main de Norman lui-même.

    Un roman court qu'il ne faut pas mettre de côté sous prétexte que l'on a vu le film. 

     

     


  • Commentaires

    1
    M.
    Mercredi 6 Avril 2016 à 13:12

    A ne surtout pas laisser de côté!  Le film est extraordinaire et le livre encore plus.  L'acteur choisi pour incarner Norman Bates ne correspond pas physiquement à la description du livre et ceci est un peu gênant.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :