• R. E. Howard - Bio

     

    La littérature fantastique nous a habitué à des rapports étranges entre les auteurs et leurs œuvres. Howard ne fait pas exception à la règle, puisque sa vie fut passionnée entre toute.

    Robert Erwin Howard nait le 22 janvier a Peaster. Il passera toute sa vie à Cross Plains, petite ville texan non loin d'Abilène. Il n'en sortira guère, à part quelques voyages en Louisiane et dans l'Oklahoma. Howard, dont le père est médecin, descend des premiers pionniers de cette région. Il fait ses études à Cross Plains et complète son éducation au collège. Enfant chétif, il réagit à cet état de fait, pratique intensivement la culture physique, la boxe et l'équitation. par la seule force de sa volonté, Howard devient un autre homme : l'enfant malingre se transforme en un colosse  de pès de 2 m qui ne pèse pas loin de 100 kg.

    Sur une photo, le feutre baissé sur les yeux, Howard ressemble même à Al Capone. Il est plus grand que nature, comme ses personnages. Lecteur vorace, il dévore tous les livres qui lui tombent sous la main ; très tôt passionné d'histoire, il commence à écrire dès l'âge de quinze ans. Son premier récit est publié en 1925 dans la célèbre revue Weird tales. il n’arrêtera plus d'écrire jusqu'à sa mort. Howard, souffrant certainement de névrose, sujet à de très fortes sautes d'humeur. Instable, se suicide le 11 juin 1936, à la nouvelle de la mort imminente de sa mère. 

    Trente ans de vie, quinze ans de création littéraire à jet continu. En une oeuvre immense, il aborde tous les genres, sport, policier, western, aventures orientales, histoires fantastiques et heroic fantasy, sans oublier la poésie ! Ses écrits parurent dans divers magazines et revues de l'époque, mais ne furent rassemblés en un volume qu'après sa mort. Howard, écrivain professionnel, gagne à la fin de sa vie autant que l'habitant le plus riche de Cross Plains, le banquier ! Une réussite qui le différencie de Lovecraft qui n'a jamais pu subvenir normalement à ses besoins ! Les deux hommes, qui se connaissaient, correspondaient et étaient très amis, avaient énormément de points communs mais aussi des différences, tant dans leurs vies que dans leurs œuvres.

    Howard a créé une véritable galerie de personnages inoubliables : Conan le CimmérienKull le roi barbareSolomon Kane, personnage étonnant de puritain élisabéthain, fanatique, bras vengeur de Dieu, justicier poussé par le destin ! Bran Mak Morn, Turlogh O'Brien et bien d'autres encore inconnus en France. La liste est immense. 

    Fureur d'écrire, fureur de vivre. les écrits de Howard reflètent parfaitement ce bouillonnement intérieur, cette ardeur, cette impatience, ce jaillissement continuel d'une création pleine de tumulte, de bruit et de fureur ! Howard s'est illustré tout particulièrement dans le fantastique et l'heroic fantasy. Son personnage le plus connu est Conan le Barbare, dont il écrivit les aventures pratiquement dans un état second, comme si quelqu'un les lui dictait, lui-même n'intervenant que pour une part mineure. 

    Les aventures de Conan se déroulent au cours de l'âge hyborien, en des temps très anciens, soit 8 000 ans après l'engloutissement de l'Atlantide par les eaux. Ce Barbare intrépide, qui sera successivement brigand, voleur, assassin, mercenaire, soldat et capitaine, deviendra enfin roi et fera alors l'apprentissage difficile du pouvoir.

    Innombrables et mouvementées sont les aventures qui l'opposent autant à des adversaires naturels qu'à des sorciers et des sortilèges de toutes sortes. Conan, le personnage préféré de Howard - aventurier solitaire et errant, rejeté par les siens et marqué par le destin - est néanmoins en accord avec le monde physique et ses lois implacables. Il s'adapte, réagit et survit, face aux civilisations décadentes. Il est sauvé par son énergie vitale, exprimée par ses muscles... par son instinct souvent proche de l'animal.

     Conan et les autres héros de Howard affrontent le surnaturel , le fantastique, comme d'autres périls, à grand coups d'épées. La saga de Conan est l'un des meilleurs exemple de l'heroic fantasy, mélange d'histoire, de fantastique et de roman de cape et d'épées, l'une de ses plus grandes réussites.

    Howard a composé une véritable symphonie du rouge et du noir (le sang et les ténèbres abritant le surnaturel), tout imprégnée de violence et de mort. Les cauchemars surgissent de l'ombre et du passé, car Howard est le prince de la nuit et de la terreur.

    Ses nouvelles fantastiques sont imprégnées d'horreur et d'effroi, de la magie noire, de vengeance, de violence et de sang ! Ses héros sont des hommes, mais les femmes ne sont pas absentes de son œuvres. Conan est un paillard aimant le vin et les jolies filles. Certains personnages féminins, malgré leur présence discrète, demeurent inoubliables. 
    L'érotisme est toujours là, bien que sous-jacent (en raison des tabous de l'époque). Le désir sensuel rejoint l'amour tout court, d'un romantisme extrême, qui unit à jamais deux êtres... dans cette vie et dans toutes celles qu'ils ont vécues et vivront ensemble. Le thème de la réincarnation est souvent présent dans l'oeuvre de Howard.

    Les personnages de Howard ne connaissent pas la peur face au surnaturel, même s'ils sont fascinés par le fantastique, les ténèbres et les terreurs que recèle le monde. Ils se battent et survivent, au contraire des personnages de Lovecraft, écrasés par leurs rêves et leurs cauchemars. On parle beaucoup de mort et de destin dans les histoires de Howard ; pourtant, il s'en dégage un certain optimisme, un espoir. La quête est longue, éternelle en fait... Au bout de leurs épées, ou de leur recherche, ils trouveront leur vérité. Une quête aventureuse, emportée dans un tourbillon de faits, d'affrontements, dans un flots d'actions qui ne laissent pas un seul instant en repos. Howard a foi en l'homme et en ses possibilité... le monde est à portée de notre main.

    L'oeuvre de Howard est unique dans le domaine du fantastique et de l'heroic fantasy. Conteur remarquable, cet auteur est, par bien des points très proche de Lovecraft, de sa perception des ténèbres et du fantastique. Un destin et une oeuvre exceptionnels. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :