• Patrick Fischmann nous parle des contes

     

    Patrick Fischmann ous parle des contes

    Les contes sont les trésors de la nature mais si nous demandons quelle est la nature des contes à Patrick Fischmann il nous répond que c'est celle qui a enseigner les passeurs, les bardes et les conteurs depuis l'aube des temps. 

    " En latin, natura signifie ce qui existe depuis la nuit la naissance. Cette définition répond parfaitement à ce qu'est la nature des contes, qui sont comme on le sait vieux comme le monde. Ils ont accompagné l'âme humaine confrontée aux mystère de l'existence à travers des métaphores osées. Ils se sont penchés sur l'origine, le renouveau et l'infinie variété des formes de vie. Ils ont saisi le grand chêne lové dans le gland, les cristaux enfantés par le volcan, la dance nuptiale qui se révèle à l'oisillon de paradis. Ils se sont développés en observant natura. Ce qu'il y avait d'inné chez l'arbre, d'alchimique en la pierre, d'instinctif pour l'animal se présenta sous une forme symbolique et métaphorique à l'homme, confronté à la complexité de son être, aux risques inédits, à la curiosité de sa
    conscience. "

    " Dans nos conscience, les contes se révéleront des trésors naturels venus pour vivifier ses intuitions et l'aider à trouver du sens à son existence. L'imagination sera soumise à la loi de natura. Comme le chêne est inscrit dans un simple gland, le futur roi est présent dans le Simplet, le prince charmant dans la Bête, la fée dans l'onde et le magicien dans la forêt. Pour vivre paisiblement son sentiment d'appartenance au monde naturel, l'être humain doit être aussi souple qu'un roseau, aussi fluide et joueur qu'un torrent de montagne. "

    Patrick Fischmann ous parle des contes

    " L'être humain est nécessaire dans son élément avec les contes. En se tenant debout, soumis aux situations changeantes, l'homme, révèle le poète-conteur, Robert Bly, est un réceptacle d'histoires disponibles. 
    Les oiseaux sait comment faire un nid, l'homme apprend, avec des histoires conçues afin qu'il germe, s'épanouisse pour l'accompagner dans ses aventures. Dans ce qui existe, vit et prospère depuis l'aube des temps, il peut aller puiser des contes et légendes mémorielles mais aussi des réponses toujours neuves, une sagesse qui escorte son évolution. "

    " La nature des contes a été déposée en nous pour que nous changions aussi souvent qu'il est souhaitable de mélodie sans jamais cesser de quitter son concert. Les contes sont de grands maîtres de l'interdépendance, de l'unité et de l'équilibre. Oui, ce sont bien des trésors de la nature. Dont les conteurs sont les gardiens. "

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :