• Molière - Dom Juan ou le Festin de pierre

    Molière - Dom Juan

    Venant tout juste d'abandonner sa dernière conquête, dona Elvire, une religieuse séduite qu'il avait enlevé d'un couvent.

    Il va de conquête amoureuse en conquête amoureuse. Il séduit de jeunes paysannes en leur promettant le mariage.
    On apprend qu'il a tué un commandeur
    Il s'apprête à séduire une jeune fiancée à l'occasion d'une promenade en bateau. L'occasion échoue et il se trouve pourchassé par la famille de dona Elvire avide de revanche.

    Dans sa fuite, il découvre le mausolée du commandeur qui a été l'une de ses victimes. Or la statue de ce dernier semble répondre à sa bravade et l'invite à diner, d'où le sous-titre de l'œuvre : Le Festin de pierre. Son destin est alors scellé. Mais cependant ni les imprécations de son valet Sganarelle, ni les exhortation de son père, ni les prières d'Elvire reconvertie ne le détournent de sa conduite.

    Car le commandeur n'oublie pas sa promesse. Pour Dom Juan, ce sera la mort, dans les flammes de l'enfer.
    Voilà toutes les victimes vengées.
    Sganarelle seul est malheureux : il ne recouvrera jamais ses gages !

      

    **********

    Dom Juan est une comédie à la progression tragique constamment interrompue par des intermèdes légers.

    Qui est dom Juan ?  " Grand seigneur méchant homme " ou héros refusant les conventions d'un monde mesquin ?

    Le couple déconcertant et comique, merveilleusement désassorti que forment Sganarelle et son maitre est particulièrement savoureux.

    **********

    Le scandale fut grand à la création de la pièce, le 15 février 1665. Dès la seconde représentation, le texte dût être tronqué ;
    la comédie finit par disparaitre de la scène jusqu'au milieu du
    XIXe siècle.

    **********

    Le personnage de dom Juan a été paradoxalement créé par un ecclésiastique, le moine espagnol Tirso de Molina entre
    1620 et 1630 ( le trompeur de Séville ).
    S'il existait déjà plusieurs versions du même thème lorsque Molière écrivit sa comédie, c'est lui néanmoins qui conféra au mythe sa dimension actuelle et son ambiguïté.
    Mozart s'inspira de cette version pour Dom Giovanni.

    ********** 

    Molière - Dom Juan ou le Festin de pierre

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :