• Le Père Goriot - Honoré de Balzac

    Rastignac, jeune aristocrate provincial, est venu faire son droit à Paris et habite la sinistre pension Vauquer. Il y fait la connaissance de l'énigmatique Vautrin, un ancien forçat, de la jeune orpheline Victorine Taillefer , qui s'éprend de lui, de Goriot, l'ancien vermicellier. Sa cousine, Mme de Beauvais, l'introduit dans la haute société parisienne. Il découvre alors l'existence des deux filles Goriot, mariées l'une à l'aristocrate Restaud, l'autre au banquier Nucingen. 

    Les deux filles de Goriot, qui manquent toujours d'argent, tentent de soutirer des sommes importantes à leur père, qui se ruine pour elles. Elles se disputent odieusement devant lui. Goriot, frappé d'apoplexie se meurt et ne cesse de réclamer ses filles qui ne viennent pas le voir. Seuls Rastignac et son ami, l'étudiant en médecine le soignent...

    **********

    En 1834, Balzac à 35 ans. Il écrit depuis vingt ans, publie depuis douze ans et signe de son nom depuis cinq ans. Son activité s'est dispersée dans de multiples directions : fresque historique, essais sur le mariage, contes philosophiques, romans sentimentaux illustrant le plus souvent l'amour malheureux. Balzac se sent riche de multiples virtualités et les exploite. Mais en même temps, il voudrait donner une unité à son oeuvre. Déjà, depuis trois ans, quelques personnages réapparaissent d'un roman à l'autre. En 1834, il a une illumination : il va regrouper tous ses romans dans un seule œuvres - dont il trouvera le titre en 1839 : La Comédie humaine - en les classant par thème et fera évoluer ses personnages à travers cet immense composition. Le premier roman auquel il applique ce procédé original est "Le Père Goriot" 

    Dans sa lettre à Mme Hanska, il écrira : " Ici, tout le monde, ami et ennemis, s'accorde à dire que cette composition est supérieure à tout ce que j'ai fait. Moi, je n'en sais rien. Il m'est impossible de la juger. Je suis toujours resté à l'envers de la tapisserie. "

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :