• Karen Blixen - La ferme africaine

    Karen Blixen offre, en cinq chapitres , une vision de l'Afrique, à travers la vie quotidienne d'une immense plantation de café. Dans un cadre grandiose qu'elle excelle à décrire, elle raconte des anecdotes, des petits drames et des grandes passions, et, surtout, elle dépeint avec tendresse les indigènes et leurs coutumes, qui la fascinent.

    Dans la première partie, elle nous parle de Kamante, un enfant de la tribu des Kikuyus gravement malade, qu'elle sauve en l’emmenant à l’hôpital, et de Lulu, une jeune antilope qui vient rôder autour de la ferme. Plus loin, Karen Blixen décrit les fêtes qu'elle organise dans sa ferme et présente ses deux amis les plus proches : Berkeley Cole et Denys Finch Hatton, un aventurier avec lequel elle vit un amour passionné. Mais le monde dans lequel vivent ces pionniers disparaît peu à peu...

    **********

    Publié en 1937, "La ferme africaine" est le deuxième livre de Karen Blixen, après sept contes gothiques. Admirable conteuse, elle ne présente pas dans ce livre une simple succession de souvenir. Elle sait peindre avec réalisme et justesse la nature et les gens qui l'entourent, tout en gardant une grande sensibilité. 

    On sent dans chaque page du livre, l'amour qui lui a inspiré l'Afrique et son peuple. Jamais ne transparaît le moindre mépris pour les indigènes, mais, au contraire, on perçois très vite la fascination qu'elle exerce sur elle l'âme noire, sa culture et ses traditions. Le monde qu'elle décrit est envoûtant et devient, au fil des pages, presque mythique. Karen Blixen ne se remettra d’ailleurs jamais vraiment de la perte de cet univers magique et l'Afrique, dans son souvenir, restera un "paradis perdu"  

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :