• Gianrico Carofiglio - Témoin involontaire

     

    A presque 40 ans, Guido Guierrieri, avocat à Bari, est plutôt déprimé et enchaîne les crises de paniques. Son cabinet tourne mollement et sa femme vient de le quitter. C'est dans ces conditions qu'il accepte une cause apparemment perdue d'avance. Il faut défendre Abdou Thiam, un vendeur ambulant sénégalais, accusé de meurtre d'un enfant dans une station balnéaire de la côte adriatique. Tous les éléments sont contre lui, et tous les témoins à charge. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est que cette affaire va radicalement changer sa vie...

    **********

    Le style de Carofiglio nous change un peu des polars habituels : l'auteur est magistrat et son héros avocat. L'affaire Abdou Thiam va être l'occasion pour lui de se passionner de nouveau pour son métier. Quand le procès commence, tout laisse à penser qu'Abdou va être condamné à la prison à  perpétuité. Guido n'ayant encore pas l'ombre d'une piste de défense. Et pourtant...

    En toile de fond de l'affaire judiciaire, il y a le racisme ordinaire, l'inégalité face à la justice, la fragilité des témoignages... et le style de Gianrico Carogiglio, simple et sans fioritures. Les dialogues sont souvent drôles, parce qu'il intercale entre les véritables répliques les pensées du narrateur, ce qu'il aurait pu ou aurait pu dire. La première moitié du roman est très sympathique, la deuxième est tout simplement passionnante.

    Toute cette histoire est captivante, aussi bien lorsqu'il s'agit de la vie privée de Guido, personnage très attachant pratiquant volontiers l'autodérision que de l'intrigue elle-même, charpentée par les scène de procès très réussies. L'ensemble forme un tout intègre et sans faille, qui donne une grosse envie d'y revenir.

    Loin d'un simple récit de procédure, l'auteur nous embarque au gré des humeurs de son "anti" héros à des réflexion sur la vie, le couple, les rencontres... le tout avec une finesse d'analyse. Grand lecteur, amateur de musique et de cinéma, il sème constamment des référence délicieuses.

    Notons au passage que la joute finale lors du procès est de toute beauté.

    Une belle découverte avec ce Perry Mason italien. Ne nous en privons pas.  

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :