• Gérard Piouffre - Le Titanic ne répond plus

     

    Gérard Piouffre - Le Titanic ne répond plus

     

    En dépit d'un froid intense, ce dimanche 14 avril 1912 a été magnifique. Vers 23 h 30, le steward du salon des premières classes vient courtoisement prier quatre joueurs de bridge de terminer leur partie pour qu'il puisse éteindre les lumières. Peu après, le Titanic, qui file alors 22,5 nœuds, heurte un iceberg. En à peine plus de deux heures, le fleuron de la White Star Line, véritable prouesse technologique réputée insubmersible, sombre au large de Terre-Neuve. Bien des interrogations subsistent autour de la catastrophe qui, selon certains, aurait pu être évitée: pourquoi, par exemple, les officiers du Californian, cargo stoppé au milieu des glaces à quelques miles du Titanic, n'ont-ils pas cherché à déchiffrer les mystérieux signaux lumineux qu'ils distinguaient depuis leur bord? S'appuyant sur les enquêtes américaine et britannique, Gérard Piouffre retrace ici l'histoire du plus célèbre des naufrages.

    Le Titanic ne répond plus s’inscrit dans la collection des éditions Larousse « L'histoire commence comme un roman » et prend le parti de raconter la courte naissance, carrière et le naufrage du Titanic sous forme de roman.

     Gérard Piouffre - Le Titanic ne répond plus

    **********

    Le récit commence par une ellipse à bord du Californian, le navire par la suite accusé d’être resté sur les lieux sans porter secours au Titanic. On y voit justement l’équipage assister au drame qui se joue sans vraiment le comprendre : dès le début, le ton de l’ouvrage est posé puisque les dialogues ne nuisent pas à la précision, et le travail de recherche sur les législations maritimes et règles concernant les signaux de détresse apparaît très clairement.

    Après cette parenthèse, le livre reprend chronologiquement la vie du Titanic, du projet au mythe perpétué sur internet. C’est là qu’arrive la deuxième surprise. Là où beaucoup d’ouvrages (pour ne pas dire tous) se concentrent sur le naufrage et à moindre mesure la traversée, Gérard Piouffre prend les choses à contre-courant et se concentre sur la construction (allant jusqu’à décrire les conditions de vie des ouvriers des chantiers), la réaction de la presse recevant la nouvelle du naufrage, les enjeux et le déroulement des commissions d’enquête, et finalement l’héritage du navire, sur papier, à l’écran et sur le web.

    Finalement, la partie la moins densément traitée est paradoxalement le naufrage, mais ce n’est pas un problème, dans la mesure où les moindres anecdotes sur le sujet ont déjà été publiées et republiées. Les faits sont par ailleurs présentés de façon assez objective, ce qui ne gâche rien. Le Titanic ne répond plus est devenu un des ouvrages francophones de référence sur le sujet. 

    Le style est ainsi particulièrement agréable et le livre se lit facilement. Ce livre est d'une rigueur extraordinaire. On vit la traversée quasi en temps réelle. Le naufrage est raconté minute par minute. Les personnage parlent. Ce n'est pas qu'un document, ce n'est pas qu'un roman, c'est l'âme du Titanic et de ses passagers qui nous est conté dans cet ouvrage. Que peut-on dire de plus ?

    **********

    Gérard Piouffre - Le Titanic ne répond plus

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :