• G.K. Chesterton - La Sagesse du père Brown

     

    G.K. Chesterton - La Sagesse du père Brown

     La Sagesse du Père Brown réunit une série d'enquêtes policières dont le point commun est que l'énigme à résoudre résulte toujours d'une mauvaise lecture des apparences. Quel étrange personnage James Todhunter reçoit-il le soir dans sa chambre ? Mrs Mac Nab a bien du mal à accepter le comportement de son locataire, lequel refuse de dévoiler ce qu'il manigance et, qui plus est, veut épouser sa fille Maggie. Elle demande au Père Brown de l'aider....
    Ceci est l'une de ces nouvelles policière.

    **********

    G.K. Chesterton - La Sagesse du père Brown

    Parmi les nombreux détectives officieux qui gravitent dans les romans policiers, les religieux y possèdent une place à part, de par leur profession, leur statut, offrant une touche particulière dans la résolution des énigmes. Parmi tous ceux qui ont été mis en scène, il ne faut pas oublier celui créé par Gilbert Keith Chesterton, le Père Brown dont douze aventures sont réunies dans ce recueil.

    **********

    Le père Brown est un des personnages les plus célèbres - et le plus déroutant - de la fiction policière. Ce prêtre catholique d'une petite paroisse de l'Essex, petit et rondouillard, avenant, n'a rien d'extraordinaire ; il semble même tout à fait insignifiant, voire ahuri, avec son regard de myope et son grand parapluie qui l'embarrasse.
    Le fait est que cette apparence médiocre dissimule un cerveau exceptionnel aux méthodes géniales. Les faits et les indices l'intéressent peu : il se laisse guider par l'atmosphère et ses intuitions. Il se glisse dans l'esprit du malfaiteur et résous de l'intérieur des énigmes a priori insolubles. En prenant le contre pied des méthodes d'investigation classiques, il agit à rebours du sens commun. Les observateurs (dont le lecteur) ne comprennent rien à son comportement, ni à son discours, à mille lieues semble-t-il de l'enquête en cours : ses agissements sont à première vue incohérents, ses propos décousus, ses digressions insensées . Et pourtant... La logique déconcertante de ce détective particulier éclate une fois l'intrigue dénouée.

    G.K. Chesterton - La Sagesse du père Brown
    Il considère le crime comme une œuvre d'art et le criminel comme une âme égarée qu'il faut comprendre et sauver. C'est donc un philosophe que dépeint Chesterton, mais un philosophe décalé, maniant l'humour et le paradoxe. En un mot : un poète. Il ne retire aucune gloire de ses enquêtes, car le mystère l'attire comme un aimant attire la limaille.

     

    En 1901, dix ans avant la série des Père Brown, Chesterton écrivait que le détective, en tant que représentant de la justice sociale, était la figure poétique par excellence. Il voyait dans le travail du fin limier tout le romantisme de l'être humain. Ce qui intéresse Chesterton dans ses nouvelles, ce sont ses personnages, qu'il prend le temps de décrire, ainsi que le mystère, qui baigne le quotidien dans une atmosphère fantastique.

    G.K. Chesterton - La Sagesse du père Brown


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :