• François Mauriac - Le Nœud de vipère

    Sentant sa fin proche, Louis, vieil avocat bordelais, adresse à sa femme une lettre. Dans un long retour en arrière, il évoque son enfance sans joie, sa jeunesse morne et fermée, puis sa rencontre avec Isa, sa future femme, et la terrible nuit qui, moins d'un an après leur mariage, allait creuser entre les deux êtres un abîme infranchissable : la nuit où Isa confia à son mari une passion déçue qu'elle avait eue peu de temps avant leur rencontre. 

    Dans un réquisitoire plein de rage et de haine, l'avocat dénonce les silences de sa femmes, son indifférence et l'amour exclusif qu'elle voue à ses enfants. Dans des phrases douloureuses, le vieil homme rappelle aussi ceux qu'il avait aimés et qui l'avaient quitté trop tôt : Marie, sa fille morte très jeune, Marinette, sa belle-sœur et Luc, son neveu, tué pendant la Grande Guerre.   

    Peu à peu, l'évocation du passé cède la place au récit de la lutte quotidienne que se livrent le vieillard et sa famille.

    Dévoré par l'avarice et le désir de vengeance, Louis entreprend de déshériter ses enfants - prédateurs impatients à l’affût de son dernier souffle - au profit d'un fils naturel inconnu qu'il retrouve à Paris.

    De retour chez lui, l'avocat apprend que sa femme est morte. A son grand étonnement, il en éprouve une peine profonde et sincère. Isa ne lira donc pas sa confession...

    Cet homme à la solitude extrême est un monstre à ses propres yeux, cet homme qui disait de son cœur qu'il était un "nœud de vipères" s'aperçoit alors que sa haine n'existe plus. Seuls demeurent en lui une paix et un espoir nouveaux. Au seuil de la mort, cet être des ténèbres qui, sa vie entière, s'était détourné de Dieu, est touché par la grâce divine. C'est par des mots d'amour et de pardon que Louis, éclairé par un rayon ultime et bienfaisant, achève sa confession. 

    Ce roman est un pur bijou et l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle.  

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :