• Edgar Allan Poe - Histoires extraordinaires

     

    Edgar Allan Poe - Histoires extraordinaires

    Ce livre est composé de nouvelles qu'Edgar Poe a réunies sous le titre de Tales of Mystery mais que, dans sa traduction, Charles Baudelaire a divisé en deux parties respectivement intitulées Histoires extraordinaires et Nouvelles Histoires extraordinaires. Ces histoires extraordinaires, de meurtres en expériences scientifiques, de supplices en enquêtes, nous plongent dans un univers morbide où l'homme est en proie aux mystères de l'existence.
    Ce qui frappe en lisant ce recueil de contes, c’est l’extrême vivacité de l’imagination de Poe, ses pensées très en avance sur son temps, son amour de la science et de la logique combinés prodigieusement avec le surnaturel. Nous nous plaisons à suivre ces récits extravagants, futuristes, mais aussi très drôles. Poe se joue tour à tour de son lecteur et de ses héros qui, au milieu de ces événements, ne sont finalement qu’hommes de paille. Il nous surprend, nous fait sourire, nous assomme de détails tellement précis que c’en est presque effrayant…

    **********

    Edgar Allan Poe - Histoires extraordinaires

     

    Edgar Allan Poe rédigea ces histoires tout au long de sa vie en les adressant à différents journaux. Il n'eut que peu de succès aux Etats-Unis, exception faite du Double Assassinat de la rue Morgue qui fit quadrupler les ventes du journal. En France, son grand succès est dû pour l'essentiel à son traducteur, Charles Baudelaire, et à ses admirateurs tels que Mallarmé et Paul Valéry. En effet, la qualité de la traduction transforma la langue un peu trop recherchée de Poe en une prose saisissante. Pour beaucoup, Poe est à l'origine du roman policier, du roman d'anticipation et des livres de science-fiction. 

       L'atmosphère souvent morbide de ses textes lui vient, semble-t-il, de sa propre existence : orphelin, alcoolique, peu connu, il vécut une partie de sa vie dans la misère. De là vient l'image du poète maudit, solitaire. Très attiré par la science, Poe veut mystifier ses lecteurs, les amenant à la limite du vrai et du faux, du réel et de l'imaginaire : les personnage de ses nouvelles ne subissent la réalité que sous l'influence de tension psychologiques forte qui les font basculer dans la folie ou l'incroyable.  

    Plusieurs de ces contes sont des classiques et le plaisir de les relire reste intacte.
    La nouvelle la plus connue est sans doute " La Lettre volée ". Ce récit relate la façon dont un détective particulièrement intelligent, Auguste Dupin, réussit à retrouv
    er une lettre d'une certaine importance volée dans le boudoir royal par un ministre. Dupin retrouve cette lettre chez le voleur, alors que son domicile avait pourtant été fouillé avec la plus grande minutie par la police.
    Dans "Double assassinat dans la rue Morgue" c'est la première apparition du détective inventé par Poe, le chevalier Dupin qui doit faire face à une histoire de meurtre incompréhensible pour la police.
    Nul doute que Conan Doyle s'en est inspiré pour son Sherlock Holmes.
    Des petites merveilles traduites par Baudelaire lui-même et qui font l'unanimité parmi les plus grand écrivains.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :