• Clélia Renucci - Concours pour le Paradis

     

    Dans la Venise de la Renaissance, le palais des Doges brûle. Au lendemain de la catastrophe, le Doge décide d'organiser un concours pour choisir le peintre chargé de repeindre Le Paradis, oeuvre majeure qui trône dans la salle du conseil. Cinq artistes s'affrontent alors  Tintoret, Véronèse, Bassano, Zuccaro et Palma le jeune. Ce concours, qui n'aurait dû durer que deux ou trois ans, s'étendra alors sur vingt ans, mettant à jour les rivalités et trahisons sévissant entre Tintoret et Véronèse.  

    **********

    Durant ce concours, on assiste aux prises de décisions, à la distribution des pouvoirs, aux préférences de chacun et aux petits arrangements qui vont rythmer les péripéties. Comme dans toutes les compétitions, les vices inhérents à l’homme vont se manifester. La jalousie, la malice, la vengeance, la trahison vont se succéder. Tout est permis pour arriver à ses fins !

    La malice de Clélia Renucci est de nous raconter la lutte qui oppose ou réunit les différents peintres, de nous persuader de leur talent, de leur imaginations, de leur génies, de leur aptitude à résister à la sainte inquisition, aux luttes de pouvoirs et à la trahison.

    Avec beaucoup d'érudition, une documentation assez conséquente et un brin d'imagination indispensable à toute reconstitution historique qui se respecte, elle nous raconte la technique des peintres, les difficultés de l'exécution du Paradis et l'impossible entente entre les peintres accomplis et les jeunes au talent artistique indéniable. 

    Une fois la dernière page tournée, nous n'avons plus qu'une envie, admirer cette fameuse oeuvre extraordinaire dans les sites spécialisés. Que du bonheur ! Que du talent ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :